Rémy Héritier, Laurent Pichaud & le CFC danse

Jeux chorégraphiques

27.04 / 19h / Pavillon de la danse / Hors abonnement

Les jeux chorégraphiques sont un dispositif spectaculaire, pédagogique et réflexif qui répond à un impératif ludique : risquer de s’entendre parler de danse. Dans ces jeux, librement inspirés de ceux de l’OuLiPo, des « experts » de la danse invités spécialement ainsi que le public présent sont mis au défi d’identifier un style, une esthétique, un auteur, à partir d’extraits dansés, écrits ou inventés pour l’occasion. L’enjeu n’est pas tant de « tomber juste » que de créer un espace commun pour faire entendre comment chacun regarde et parle de la danse. 

Avec les élèves de 2ème année du CFC Danseur-euse à orientation contemporaine du CFP Arts Genève

Jeux créés en 2013 / reprise pour le CFC danse Genève soutenue par l’ADC et le festival VIVA – temps fort autour de l’adolescence

Rémy Héritier est chorégraphe et danseur. Depuis 2004, il a créé plus d’une dizaine de pièces qui lui permettent d’étendre les contours de l’art chorégraphique à l’intertextualité ou au document, et de convoquer ainsi de nouvelles poétiques du geste.

Laurent Pichaud est chorégraphe et danseur. Depuis quelques années le souci du lieu de présentation est devenu une constante dans sa démarche – chaque projet est associé à un contexte spécifique, un lieu en lui-même pouvant suffire à définir le sujet d’une pièce.

plein : 25.-
réduit : 20.-
mini : 15.-
carte 20ans/20frs : 10.-

conception Rémy Héritier et Laurent Pichaud — distribution Rémy Héritier, Laurent Pichaud, les élèves de 2ème année du CFC Danseur-euse (distribution en cours) — création Festival Uzès danse, 2013 — production déléguée x-sud — coproduction Conseil général du Gard et Uzès danse – CDC avec le soutien du CND et de la Ménagerie de Verre (Studiolabs) pour le prêt de studio — tournée x-sud ou GBOD!

The jeux chorégraphiques are a spectacular, pedagogical and reflexive proposition which answer to a playful imperative: to take the risk of hearing ourselves speak of dance. In these games, freely inspired by those of the OuLiPo, dance “experts” invited for the occasion, alongside the audience, face the challenge of identifying a specific style, aesthetic, author from excerpts of texts, dances or elements devised for the occasion. The aim is not to be right but to create a shared space to share how we all talk about and watch dance.