François Chaignaud & Aymeric Hainaux

Mirlitons

je 29 fév — sa 2 mars
je-ve 20h, sa 19h RESERVER OU ACHETER

Entre battle et rituel. Deux voix et deux corps sur scène. Le chorégraphe François Chaignaud et le beatboxeur Aymeric Hainaux fouillent les zones troubles du chant, du rythme. Sur des cadences impaires. C’est Mirlitons, d’une intensité vibratoire inclassable.

Conception et interprétation Aymeric Hainaux & François Chaignaud — Collaboration artistique Sarah Chaumette — Création costumes Sari Brunel — Création lumière Marinette Buchy — Régie générale Anthony Merlaud — Régie son Jean-Louis Waflart — …

Accueil 2023, avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

Est-ce un concert, une battle, un rituel, une pastorale ? À l’origine de cet objet vocal non-identifié, la rencontre entre deux univers performatifs hétérogènes : celui de François Chaignaud, danseur, chanteur, performeur qui depuis plusieurs années utilise la voix comme véhicule d’états sensoriels et spirituels. Et celui de Aymeric Hainaux, artiste multiple, beatboxer et musicien, qui triture et mélange ritournelles, beat, larsens et cris. Marqués chacun par le travail de l’autre, ils se sont retrouvés en studio avec le désir de tester leurs limites respectives ; de fouiller les zones troubles du chant et du rythme pour inventer une écriture musicale et physique qui leur soit propre. Arpentant la scène comme un terrain de jeu aux règles fluctuantes, ils utilisent leurs cordes vocales, leurs pieds, leurs bras pour développer une partition charnelle composée de cadences impaires. Attirés par l’hybridation des traditions musicales, ils cherchent un point de résonance vibratoire. Aux aguets, en friction, en contact, à l’écoute, leur duo est semblable à un mirliton (instrument de musique, couvre-chef, Louis d’or ou pâtisserie) : polysémique, sonore, insaisissable.

Mouvement, 23 février 2023, par Marie Pons
« Si un mirliton désigne un petit roulé à la crème ou un sifflet, le mot prend des allures de terrain de jeu sous les pas de François Chaignaud et le souffle d’Aymeric Hainaux, qui s’offrent une rencontre enlevée entre danse et beatbox. »
+ Lire la suite : Mouvement

France Culture, 16 octobre 2023, avec Christophe Candoni et Amélie Blaustein Niddamc
« Amélie Blaustein Niddam considère ce spectacle comme une pièce majeure de François Chaignaud : « il chorégraphie des duos auxquels il participe, ce qui est ce qu’il fait de mieux. » Selon elle, on ressent un plaisir immédiat à voir un spectacle aussi physique et aussi fort.
Christophe Candoni a adoré ce spectacle, qui a selon lui « une capacité à vous happer d’un point de vue émotionnel ». Il explique que dans ce duo, un interprète insuffle la vie à l’autre qui est inerte par le biais du souffle, ce qui en fait un spectacle « très polysémique et très captivant. » »
+ Écouter la suite: France Culture (min 13’30 »)

François Chaignaud
Depuis 2004, François Chaignaud mène un parcours multiple de danseur, chorégraphe, chanteur, acteur, historien et artiste de cabaret. Son travail, très tôt marqué par l’articulation du chant et de la danse (Думи мої, 2013), est aussi nourri de recherches historiques approfondies. Il est actuellement artiste associé à Bonlieu Scène Nationale d’Annecy ainsi qu’à Chaillot, Théâtre National de la Danse à Paris.

Aymeric Hainaux
Venant des arts visuels, Aymeric Hainaux est très engagé dans une approche personnelle du human beatbox, qui en fait un des plus reconnus virtuoses. En 2005, il entreprend une tournée en solo et en auto-stop. L’aventure durera huit ans pendant lesquels il parcoure 40 000 kilomètres chaque année, pour presque 700 performances sur trois continents. La diversité de ses projets l’amène à performer aussi bien dans des arrière-salles de restaurants que dans des lieux prestigieux.

Production Mandorle productions (Garance Roggero, Jeanne Lefèvre, Emma Forster) — Agence de diffusion à l’international APROPIC–Line Rousseau–Marion Gauvent.
Mandorle productions est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy, à Chaillot – Théâtre national de la Danse ainsi qu’à la Maison de la danse et à la Biennale de la danse de Lyon — Coproduction MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (FR), Festival d’Automne à Paris (FR), Charleroi danse, centre chorégraphique de Wallonie – Bruxelles (BE), Maison de la Danse, Lyon – Pôle européen de création (FR), Festival Next (FR / BE), Theater Rotterdam (NL), Triennale di Milano (IT), KunstFestSpiele Herrenhausen Hannover (DE), Bonlieu Scène nationale Annecy (FR) — Soutiens Espace Pasolini/Laboratoire artistique Valenciennes (FR), La Villette, Paris – Initiatives d’Artistes (FR), Malraux, scène nationale de Chambéry Savoie (FR), Les Aires – Théâtre de Die et du Diois, scènes conventionnées d’intérêt national – « Art en territoire » (FR) — Remerciements Balakumar, Edouard Prabhu, Prune Becheau

Between battle and ritual. Two voices, two bodies on stage. Choreographer François Chaignaud and beatboxer Aymeric Hainaux delve into the murky zones of song and rhythm. In odd-numbered cadences. Mirlitons is the result, a performance of unclassifiable vibratory intensity.