Mark Lorimer

Canon and on and on…

sa 4 — ma 7 sept / sa 21h, di 17h, lu & ma 19h / création

Dans le cadre de La Bâtie – Festival de Genève

Mark Lorimer propose de faire danser un groupe en canon. Avec lui, huit interprètes de la région se prêtent au plaisir et à la rigueur d’unissons décalés et de solis empilés. Canon and on and on… Une commande ludique de l’ADC.

Création 2021 coproduite par le Pavillon ADC

Invité par l’ADC à une résidence de travail à Genève, Mark Lorimer propose à huit danseurs de la région, avec lesquels il n’a jamais travaillé et qu’il découvre dans leur individualité, de le rejoindre dans l’aventure d’une création. L’individualité précisément, Canon and on and on… la questionne.

De sa propre expérience au sein de la compagnie Rosas, Lorimer a compris ceci : « J’aime cette sensation d’être une unité dans un ensemble, de trouver ma place, grande ou petite, dans la globalité d’une création. »
Mais quelles règles faut-il instaurer pour vivre ensemble sans hiérarchie ni rapport de pouvoir ? L’histoire de la musique lui offre une technique ancienne pour approcher la question : le canon, « cette tyrannie qui ajoute à la précision de l’unisson la hiérarchie d’un ordre de présentation des interprètes. » Le chorégraphe transpose donc dans les corps ce mode de composition où plusieurs voix jouent/chantent la même chose, mais en différé dans le temps.
Dans Canon and on and on…, Mark Lorimer s’amuse du modèle : il fait varier sans cesse les leaders, accélère, ralentit, valorise les erreurs et les transformations, empile les canons.

La pièce est une commande et coproduction de l’ADC adressée à Mark Lorimer pour huit danseurs romands. Elle devait se créer en avril 2020 aux Eaux-Vives, la pandémie en a décidé autrement. L’ADC remercie La Bâtie d’avoir bien voulu glisser cette proposition au sein de son festival.

 

Depuis l’obtention du diplôme de London contemporary Dance School en 1991, Mark a travaillé comme, danseur, chorégraphe, professeur et répétiteur.
Ses collaborations principales comme danseur ont été avec Rosas/Anne-Teresa De Keersmaeker (1994 – présent) et avec ZOO/Thomas Hauert (1997 – 2005). A côté il a travaillé sur plusieurs projets avec (entre autres) Deborah Hay, Alix Eynaudi, UPSBD – Saldana & Drillet, Boris Charmatz, Kris Verdonck, Marten Spangberg, Alain Buffard, Jonathan Burrows, Mia Lawrence, The Featherstonehaughs/Lea Anderson et Bock & Vincenzi.

Comme chorégraphe il a créé deux pièces avec Cynthia Loemij –To Intimate avec le violoncelliste Thomas Luks et Dancesmith – Camel, Weasel, Whale avec le graphiste et danseur Clinton Stringer. En 2016 il a créé une pièce pour Bodhi Project SEAD, Salzburg – Darwin’s Gypsy Dance. Il a créé aussi une pièce avec les étudiants de Laban Centre, Londres, et un duo avec Chrysa Parkinson – Nylon Solution.

Comme répétiteur il a travaillé sur plusieurs créations avec Rosas, notamment Rain et Vortex Temporum et sur un projet de retranscription des éléments d’une pièce Zeitung (2007) dans une nouvelle œuvre – Zeitigung.

Il enseigne régulièrement à PARTS (répertoire et composition), à la Manufacture, Lausanne, CDCN – Toulouse, et d’autres institutions et organismes de danse indépendants. En 2015 Mark était un membre du collectif de 10 artistes qui ont dirigé le DanceWeb à Impulsanz, Vienne, tout en enseignant et jouant dans le festival.

concept, chorégraphie Mark Lorimer
avec la participation des interprètes
 Karine Dahouindji ou Pauline Raineri, Clara Delorme, Cédric Gagneur, Margaux Monetti, Erin O’Reilly, Romane Peytavin, Pierre Piton, Philippe Renard
dramaturgie, conseil musical Thomas Luks
oeil extérieur Stefan Jovanovic
création lumières Florian Bach
administration, production A Portée de Main / Mélinda Quadir-Mathieu
coproduction Pavillon ADC – Association pour la danse contemporaine, Genève
soutiens Loterie Romande, Fondation Fluxum, Fondation Ernst Goehner, Fondation suisse des artistes interprètes SIS, Fonds Mécénat SIG

Mark Lorimer invites a group to dance in canon. Eight local dancers indulge in the pleasure and rigour of out of sync unisons and accumulated soli. Canon and on and on…  A playful commission by the ADC.

plein : 30.-
réduit : 20.-
spécial : 15.-
festivalier : 7.-

Billets uniquement en vente auprès de La Bâtie
Spectacles ouverts à la réservation uniquement pour les abonné·e·s de l’ADC

© Gregory Batardon