Miet Warlop

Ghost Writer and the Broken Hand Break

ma 2 — je 4 mai à 20h
durée 45'
trio RESERVER OU ACHETER

La scène et tous ses possibles plastiques, performatifs, musicaux, avec dès l’entrée un titre qui chante et s’enraie : Ghost Writer and the Broken Hand Break. Voici Miet Warlop et des brassages, du chaos, des signes ébouriffants portés par un trio qui défait les attentes.

Concept et mise en scène Miet Warlop — Performance Wietse Tanghe, Joppe Tanghe, Miet Warlop — Musique Pieter Demeester, Wietse Tanghe, Miet Warlop — Paroles Raimundas Malasauskas, Miet Warlop, Pieter De Meester — Technique Thomas Vermaercke, Patrick Vanderhaegen — Ingénieur de son Bart Van Hoydonck — Concepteur de lumière Henri Emmanuel Doublier — Costumière Karolien Nuyttens

Chaque spectacle de Miet Warlop est indescriptible et unique. L’artiste flamande rejoue sans cesse la naissance du geste théâtral, entre rêverie plastique, expérience in vivo et performance irrévérencieuse. Ghost Writer and the Broken Hand Break est une triple chorégraphie : on y voit trois corps en rotation, explorant la musique des sphères, trois derviches post-modernes et corps stellaires en émoi. Cette pièce qui met en résonance l’individu, l’autre et les astres ouvre quantité de possibles scéniques. Miet Warlop :  « De la tension à l’attention, de la respiration au chant, de la concentration à la fixation, de la fixation à la mise en vedette. Vibrant avec le plus petit détail de la galaxie. Il n’y a pas de cadre à ajouter, seulement la gravité. En obéissant à son attraction, je vais coller une de mes mains au ciel et l’autre au sol. Mes cordes vocales vont trembler, mais je resterai calme. Mon oreille droite s’accordera à la gauche, et la gauche à la droite. L’infini va se manifester. Sans jamais arrêter le mouvement, je commencerai à chanter les chansons que nous avons écrites sur les questions de vie, de mort et de métamorphose. La vérité est toujours quelque part là. »

The Guardian, 21 octobre 2019

Miet Warlop est une plasticienne belge qui vit et travaille à Bruxelles et à Berlin. Elle possède un Master en arts plastiques de KASK à Gand, où elle a étudié l’art tridimensionnel et multimédia. Elle se plaît à mélanger les disciplines et les approches (installations, théâtre, concert, scénographies…), à la fois dans des contextes d’art plastique et de théâtre. Certaines de ses œuvres-phares tournent énormément : Springville, One Song, Mystery Magnet. L’artiste crée autour d’elle des équipes singulières pour des événements hors-normes. Cherchant aussi d’autres modes de faire du côté de la production des œuvres.

Production Miet Warlop/Irene Wool vzw & NTGent
Coproduction Arts Centre Vooruit Gent, HAU Hebbel am Ufer – Berlin (DE)
Remerciements Carl Gydé, Jérôme Dupraz, Ian Gyselinck, Michiel Goedertier (LaRoy NV), Janis Van Heesbeke (ongezien), Maarten Van Cauwenberghe, Brahim Benhaddou, Seppe Cosyns, Elke Vanlerberghe, Niels Antonissen, Mathias Batsleer, Carla Beeckmans, Midas Heuvinck, Arno Truyens, Bennert Vancottem
Avec le soutien de Flemish Authorities (BE), City of Ghent (BE), Actoral. 17 Marseille (FR)
Contact et diffusion Frans Brood Productions

The stage in all of its visual, performative and musical promises, and a title that sings and gets stuck from the get-go: Ghost Writer and the Broken Hand Break. This is Miet Warlop and here comes a whirlwind of chaos and dazzling signs, brought along by a trio that defies all expectations.