Yasmine Hugonnet

Seven Winters

je 13 — sa 15 janv / je-ve 20h, sa 19h RESERVER OU ACHETER

Danser avec ce vide invisible qui délimite les corps en creux. Avec la peau de l’espace. Apprivoiser le miroir, le même, le réciproque. Yasmine Hugonnet poursuit sa très subtile intensification du moindre, cette fois-ci avec sept interprètes. S’y cherchent des moyens de faire société.

— sa 15 janv : discussion public-artistes à l’issue de la représentation
— sa 15 janv, 11h-13h : atelier corporel animé par Caroline de Cornière (infos et inscriptions : cecile.simonet@adc-geneve.ch )

création 2020
A la suite du travail amorcé dans son solo Le Recital des postures puis dans La ronde, Yasmine Hugonnet lance une nouvelle exploration de l’ultra-sensible : elle s’intéresse ici au vide qui délimite les corps en creux, et qu’elle appelle la peau de l’espace. Seven Winters – sept hivers, pour sept corps sur scène – examine les enjeux de la réciprocité, du miroir, du même. Comme la troupe se compte en nombre impair, il en va toujours d’un certain déséquilibre, travaillé ici comme la source du mouvement. Les hivers qui reviennent et se répètent sans être jamais identiques donnent à la chorégraphe vaudoise l’occasion d’interroger la différence dans la répétition ou le redoublement. Le groupe fait écosystème, en mouvement fluide et permanent. C’est un travail d’une précision extrême. C’est une attention moléculaire aux micromouvements. Deux dimensions se tressent dans cette pièce, qui a pris le temps de se promener dans les peintures de Hodler : l’édification de liens entre sept corps et la fabrication d’une fresque humaine. « J’envisage cette création comme un paysage dont on ressentirait les modulations de températures », dit la chorégraphe.

yasminehugonnet.com

conception & chorégraphie Yasmine Hugonnet
interprètes Matthieu Barbin, Stéphanie Bayle, Marta Bellu, Ruth Childs, Maïté Minh Tâm Jeannolin, Ilaria Quaglia, Sabine Rivière
collaboration artistique Michael Nick
conception scénographique Nadia Lauro
création lumières Dominique Dardant
création sonore Frédéric Morier
direction technique Jérôme Vernez
costumes Nadia Lauro, Yasmine Hugonnet, Michaël Nick
assistante de production Isabelle Vesseron
administration Violaine DuPasquier
diffusion & production Jérôme Pique
production  Arts Mouvementés
coproduction  Théâtre Vidy-Lausanne (CH) ; Atelier de Paris – CDCN, Paris (FR) ; Festival d’Automne à Paris (FR); Les 2 scènes, Scène nationale de Besançon (FR) ; Centre Culturel Suisse de Paris ; ICI — Centre Chorégraphique National de Montpellier – Occitanie / Direction Christian Rizzo (FR); La place de la danse – CDCN Toulouse Occitanie (FR) ; Tanzhaus, Zurich (CH) ; Dampfzentrale , Berne (CH)
soutiens  Canton de Vaud, Ville de Lausanne, Loterie romande, Pro Helvetia, Ernst Göhner Stiftung, SSA Fonds culturel, Corodis, SIS Fondation suisse des interprètes. La compagnie Arts Mouvementés bénéficie d’un conventionnement conjoint avec le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne. Spectacle soutenu par LaB E23, programme Interreg France-Suisse 2014- 2020 bénéficiant d’un soutien financier du FEDER
résidences de création Théâtre Vidy-Lausanne (CH) ; Tanzhaus, Zurich (CH) ; CND Pantin (FR) ; ICI — Centre Chorégraphique National Montpellier – Occitanie / Direction Christian Rizzo (FR); Atelier de Paris CDCN (FR) ; Dampfzentrale , Berne (CH); Les 2 Scènes, Besançon (FR) ; La Ménagerie de Verre , Paris (FR) ; La place de la danse – CDCN Toulouse Occitanie (FR)

Née en 1979 en Suisse, Yasmine Hugonnet se forme au Conservatoire national supérieur en danse contemporaine de Paris. Son solo Le Récital des Postures (2014) reçoit le Prix Suisse de la Danse en 2017.  Elle crée La Traversée des langues en 2015 aux Printemps de Sévelin, puis Se sentir vivant à l’Arsenic. Au Théâtre de Vidy qui l’accompagne depuis 2018, elle crée Chro no lo gi cal en 2018, puis la performance in situ Extensions en 2019. Elle est en résidence à Palerme depuis octobre 2019, dans le cadre de Palermo calling, un projet mis en place par l’Institut Suisse au Palazzo Butera. Sa compagnie Arts Mouvementés est basée à Lausanne.

Dancing with the invisible emptiness through which bodies are revealed. Dancing with the skin of space. Taming the mirror of reciprocity. Yasmine Huggonnet pursues her very subtle intensification of the lesser, this time with seven dancers. In which they question how to live together.

© Anne-Laure Lechat
© Anne-Laure Lechat