Claudia Castellucci

Fisica dell’aspra comunione

ve 10 — di 12 déc / ve 20h, sa 19h, di 18h RESERVER OU ACHETER

Les mouvements de cette Physique de l’âpre communion sont empruntés au catalogue de chants d’oiseaux de Messiaen. S’y ajoute une consigne donnée aux interprètes : se consumer dans l’instant. Être pleinement maintenant.

Cet accueil est précédé d’un workshop pour les professionnel·le·s d’une semaine avec Claudia Castellucci et de sa restitution publique au Musée d’art et d’histoire.

Et si la danse apprenait de la musique qui a appris des oiseaux ? Voilà le trajet tout en médiation de cette pièce au titre poétique : Physique de l’âpre communion. En visite attentive chez le compositeur Olivier Messiaen depuis plusieurs années, la chorégraphe Claudia Castellucci ne cesse d’y puiser des enseignements rythmiques. Elle s’inspire aujourd’hui de son Catalogue d’oiseaux, composé de 1956 à 1958, qui dépose sur une portée musicale des chants longuement et patiemment écoutés. Des chants imprévisibles, rétifs à la mesure ou à la duplication, mais qui ouvrent une voie pour le geste : rester toujours dans l’actualité de l’événement, ne jamais chercher ni à se projeter vers un dénouement futur ni à se sentir issu d’un passé. Être maintenant, en continu, dans une valeur d’importance constante. Voilà ce que demande la chorégraphe italienne à ses cinq danseur.euse.s, accompagné·e·s sur scène par le piano de Matteo Ramon Arevalos.

Dramaturge, chorégraphe, enseignante et chercheuse académique, Claudia Castellucci s’est formée en architecture et en arts plastiques à Bologne. Elle est co-fondatrice en 1981 de la compagnie Raffaello Sanzio à Cesena, avec Chiara Guidi, Paolo Guidi et son frère Romeo Castellucci. Passionnée de recherche et d’échanges pédagogiques, elle fonde en 2014 la Scuola Cònia, une école d’été sur les Techniques de représentations, puis ouvre des enseignements réguliers sur le rythmique et la scholastique. Elle écrit et publie des textes essentiels. Dernière parution: Bollettini della Danza (2019).

chorégraphie Claudia Castellucci
musique tirée du Catalogue d’oiseaux d’Olivier Messiaen
exécutée sur scène au piano par Matteo Ramon Arevalos
avec un couronnement musical de Stefano Bartolini
danseur.euse.s Sissj Bassani, Silvia Ciancimino, René Ramos, Francesca Siracusa, Pier Paolo Zimmermann
production, organisation et distribution Camilla Rizzi
direction technique et éclairage Eugenio Resta
technique Raffaele Biasco
chef de production Benedetta Briglia
production Societas
coproduction La Biennale di Venezia

The movements of Fisica dell’aspra comunione borrow from Messiaen’s catalogue of birdsongs. With an additional instruction for the dancers: to consume themselves in the moment. To be fully in the now.

The show is preceded by a week-long workshop for professionals led by Claudia Castellucci, ending with a public showing at the Museum of Art and History.

— dès l’entrée dans le bâtiment, se laver soigneusement les mains.
— pendant les représentations, le certificat COVID est exigé pour entrer dans le bâtiment et assister aux spectacles ou événements. Par conséquent, le port du masque est facultatif dès l’entrée dans le bâtiment.
— le placement en salle est libre. Les mesures de distanciation au sein de la salle de spectacle n’est plus nécessaire. La salle est utilisée au maximum de sa capacité.

WORKSHOP POUR LES PROFESSIONNELS
EXERCICES RYTHMIQUES OUVERTS AU PUBLIC

Le Pavillon ADC propose aux danseur-euses actif-ves dans la région un stage / workshop avec la chorégraphe et pédagogue Claudia Castellucci (co-fondatrice de la compagnie Societas Raffaello Sanzio avec Romeo Castellucci, Chiara et Paolo Guidi) qui sera accueilli au Pavillon avec sa pièce Fisica dell’aspra comunione du 10 au 12 décembre.

L’obsession pour le rythme et la perception de la durée sur scène est le principe actif sur lequel s’articule le travail chorégraphique de Claudia Castellucci. Au fil des ans, elle a également développé une pratique pédagogique assidue en ouvrant différentes formations chez elle à Cesena et en initiant de nombreux workshops théoriques et pratiques.

Dans ses Exercices rythmiques, elle partage son approche chorégraphique et théorique des notions de rythme en s’appuyant sur le tintement des cloches et en explorant l’écho comme un espace sonore en négatif où se croisent les traces des sons passés et les prémisses de ceux à venir. Dans un travail où s’alternent la pratique et l’approche théorique, les participant-es exploreront leurs capacités d’écoute et « traiteront » les ondes de l’espace sonore en cherchant à lier présence scénique et mémoire.

Déroulé du workshop

1er au 08 déc : sept jours de workshop au Pavillon (10h – 18h), avec un jour de pause le samedi 4 déc
9 déc : restitution publique de fin de stage au Musée d’art et d’histoire de Genève

Les jours ouverts au public :
je 2, ve 3, ma 7, me 8 décembre de 15h à 17h

La théorie de l’écho. Pour ceux qui souhaitent approfondir leur compréhension de la conscience interne du temps, en particulier du sentiment de permanence d’un événement et de leur propre présence dans le sillage de ce qui vient de se passer. En marge de certains Exercices sur le temps, qui seront réalisés uniquement par les danseurs des Exercices, certains thèmes concernant une « théorie de l’écho » seront développés, avec la collaboration d’un interprète de l’italien au français.

Vous souhaitez suivre les échauffements avec les participants au workshop ? C’est possible !
Les exercices rythmiques comprennent des moments d’ouverture et de participation du public. Ce sont : Gymnastique matinale. Pour celles et ceux qui souhaitent s’initier à une forme de gymnastique figurative et rythmique, créée au sein de l’école Mòra et basée sur une musique spécialement composée.

Présence quotidienne obligatoire à tous les échauffements :
je 2, ve 3, ma 7, me 8 et je 9 décembre de 10h à 11h
Renseignement et inscription à : workshop@adc-geneve.ch