Lenio Kaklea

Sonates & Interludes

ve 26 — di 28 nov / ve 20h, sa 19h, di 18h

Loin du format concert, attachée à des modulations sensorielles, Lenio Kaklea fusionne sa danse solo avec quelques pièces pour piano préparé de John Cage, interprétées sur scène par Orlando Bass. Sonates & Interludes transforme l’espace de représentation pour qu’il puisse accueillir le monde.

Une coproduction du Pavillon ADC

Si la pièce est une commande liée au piano préparé de John Cage, il s’agit pourtant de déconstruire l’idée du concert dansé. Lenio Kaklea veut délier le face-à-face habituel de la danse et de la musique, faire du piano un élément autant visuel et architectural que musical, avec l’appui du plasticien Pierre Paulin. John Cage écrit ces Sonates & Interludes entre 1946 et 1948, au sortir de la guerre, lorsque la modernité se cherche dans des élans d’égalité, de sécurité et de renouveau. Ces courtes pièces qui expriment les neuf émotions de l’esthétique indienne n’ont jamais été chorégraphiées auparavant. Lenio Kaklea les a travaillées en étroite collaboration avec le pianiste Orlando Bass.

La chorégraphe s’inspire des nombreuses danses qui s’inventent au moment où Cage prépare son piano (danse moderne, jazz, music-hall,…). Elle examine aussi les échanges concrets qui se jouent entre formes esthétiques et mouvements sociaux, entre corps dansants et corps politiques, appliquée à interroger notre temps : celui d’un futur menacé par une crise sociale, intime et écologique sans précédent. Avec l’idée de peut-être panser des blessures, et oser penser un monde pour demain.

Lenio Kaklea est une danseuse, chorégraphe et écrivaine née à Athènes en 1985. Elle s’installe en France en 2005, et étudie au CNDC d’Angers. Commencent alors des collaborations avec des artistes de la scène européenne : Boris Charmatz, Alexandra Bachzetsis, Claudia Triozzi, François Chaignaud & Cecilia Bengolea, et Emmanuelle Huynh. En 2011, elle rejoint le programme SPEAP d’expérimentation en arts et politique dirigé par Bruno Latour à Paris. Depuis 2009, Lenio Kaklea utilise la chorégraphie, la performance, le texte et la vidéo. Sa pratique artistique s’inspire du féminisme, de la psychanalyse et de la critique institutionnelle.

musique John Cage
mise en scène, chorégraphie et interprétation Lenio Kaklea
piano Orlando Bass
son Éric Yvelin
costume Pierre Paulin
espace et lumière Loren Palmer
dramaturgie et recherche Lou Forster
assistant de création Dimitris Mytilinaios
production, administration abd / Chloé Schmidt (Paris)
coproduction CN D Pantin, Pavillon ADC / Association de la danse contemporaine Genève, BUDA Kortrijk, NEXT Festival (BE), CDCN/La Place de la danse-Toulouse, Bourse de Commerce – Pinault Collection
avec le soutien de la DRAC Ile de France au titre de l’Aide au projet 2021

Far from the concert format, attached to sensorial modulations, Lenio Kaklea fuses her solo dance with several of John Cage’s works for prepared piano, performed on stage by Orlando Bass. Sonates et Interludes opens up the space of representation to make space for the world.